Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une unité de fabrication d’huiles, la rupture d’un réacteur d’isomérisation de paraffines (23 m de hauteur, 1 m de diamètre, 64 bars, 430-480 °C) s’accompagne d’un lâcher de gaz inflammables à base d’hydrogène (70 %) et d’hydrocarbures (dont éthane et méthane). Le mélange s’enflamme immédiatement et un feu se développe dans une zone où la présence humaine est habituellement requise. Le feu est éteint par 4 pompiers du site après l’arrêt d’urgence. Aucune victime n’est déplorée. Les dégâts sont limités aux unités et structures adjacentes.

Les premières investigations montrent des anomalies dans les indicateurs de température, dont la plage de mesure ne couvre pas le domaine de fonctionnement et dont les alarmes de niveau haut ne sont pas branchées. Il a également été noté que le système de refroidissement était inadapté et que les procédures d’exploitation et la formation du personnel étaient inadaptées.