Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un gazoduc (De= 457,2mm ; PMS=67,7 bars ; acier X60; ép.=5,2mm) enterré à 1,20 m et revêtu de polyéthylène est perforé par la foudre et s’enflamme en plein champ, à 200 m d’habitations. Des flammes de 10 m de hauteur sont observées, le maïs est brûlé sur 30 m de rayon. L’impact se situe à l’aplomb d’un piquet en bois de 1,50m planté dans le sol (0,5m) et servant à repérer l’ouvrage; il présente 2 cratères distants de 110mm. Sur l’un, le revêtement a disparu et la paroi est percée, sur l’autre, le revêtement est localement absent et on observe 2 percements. Le sinistre est détecté par un conducteur de train qui donne l’alerte (feu de broussailles). Après 1h10, la fuite de gaz est détectée, l’exploitant alerté. Il a procédé à la décompression du tronçon et au torchage de gaz, après modification du schéma d’alimentation de la zone. Le feu est éteint 7h après la détection du sinistre. La zone endommagée est remplacée (pose de manchette). Le réseau est rétabli 7h plus tard. Le bilan humain de l’accident fait état de 2 blessés.