Pollution
Humain
Environnement
Economique

Sur un site pétrochimique, des opérateurs détectent la présence d’hydrocarbures dans le réseau d’égout d’eau de mer. Ils suspectent une fuite interne du faisceau d’un échangeur. Un test hydraulique du faisceau met en évidence un tube fuyard sur une rangée supérieure de l’échangeur. Le percement, constaté par endoscopie, est caractérisé par des cratères initiés côté eau de mer. Le tube est bouchonné et une prescription de retubage des rangées supérieures est émise.

La cause de la fuite est une corrosion sous dépôt plus prononcée que dans le reste du faisceau. Du fait de la localisation des tubes en point haut du faisceau, lui-même en point haut du réseau, cette zone n’est pas toujours en contact avec  l’eau de mer et les échanges entre eau et air sont plus fréquent favorisant la corrosion.

Durant l’année 2019, de nombreuses dégradations sur des tubes de faisceau d’échangeur ont été constatée sur ce site (ARIA 55169, 55171, 55173, 55177, 55190, 55193, 55197, 55206, 55217).