Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 20 h, après avoir visionné une vidéo postée sur les réseaux sociaux et montrant un rejet bleu dans la LYS, un opérateur, au repos, d’une usine de fabrication de pigments (notamment le bleu outremer) alerte le superviseur sur le site. Il arrête la station d’épuration, nettoie plusieurs équipements et augmente les paramètres de traitement de la station. Vers 23 h le traitement des effluents reprend après contrôle de la conformité aux valeurs d’émission autorisées d’un échantillon instantané. L’opérateur avait effectué une ronde à 18h30 où il avait constaté que les rejets étaient de couleur claire. L’exploitant a estimé le rejet de pigments (aluminosilicate de sodium polysulfuré) à 62,7 kg.

Une saturation du décanteur due à une génération importante de boues suite à une fuite de pigment bleu au niveau d’une pompe de filtre presse a provoqué son débordement.

L’analyse de l’exploitant montre aussi les causes organisationnelles suivantes :

  • l’opérateur en poste depuis 3 mois n’a pas réalisé de vidange préventive du décanteur. Cela s’explique aussi par l’absence d’outils, de critères ou de procédures qui permettraient d’asseoir une décision ;
  • le système de vidange automatique n’est pas adapté : manque d’instrumentation pertinente, de réglages de paramètres, de critères ;
  • il y a un encrassement général du décanteur par dépôt solide sur les parois, les lamelles (dont certaines cassées par le surpoids des dépôts), … rendant peu fiables les mesures de niveau de boue ;
  • le débit d’injection du chlorure ferrique n’est pas fiable du fait de sa conception.

L’exploitant entreprend les actions suivantes échelonnées sur un an pour éviter la récurrence de l’événement :

  • sensibilisation du personnel ;
  • amélioration des modes opératoires et de l’organisation du site ;
  • recherche de solutions instrumentées pour améliorer le contrôle et le suivi des paramètres de la station ;
  • remplacement des lamelles du décanteur ;
  • étude de la charge du technicien de la station d’épuration ainsi que des superviseurs.