Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers minuit, à la suite d’un manque de fluide dans un groupe froid, des recherches sont effectuées amenant à la découverte d’une fuite de fluide frigorigène au niveau des évaporateurs d’une chambre froide au sein d’une société de commerce de gros. Un frigoriste constate la fuite. Il met un des évaporateurs à l’arrêt puis le place en isolement. Un second évaporateur est quant à lui laissé en service. Les dégivrages sont désactivés afin de stopper la fuite. Des réparations (techniquement difficiles en raison de l’inaccessibilité des tuyauteries) sont entreprises les jours suivants par soudure des tubes percés sur les évaporateurs. Celles-ci nécessitent le démontage de parties des équipements. La fuite a généré l’envoi d’environ 440 kg de fluide frigorigène dans l’atmosphère. Des percements de tuyauteries non visitables en maintenance sont à l’origine de la fuite.

A la suite de l’accident, l’exploitant met en service un détecteur de fuite sur l’installation afin d’être alerté en cas de nouvelle fuite. Des fuites ont déjà eu lieu sur le site en 2017, 2018 et en avril 2019 (ARIA 54391).