Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 17h30, une explosion et un incendie se produisent dans une station-service de distribution d’hydrogène ouverte en 2016. L’hydrogène est produit sur place via un électrolyseur. Les services de secours arrivent sur site 7 minutes après l’explosion. Un périmètre de 500 m est mis en place. Deux routes sont fermées à la circulation durant 2h30. L’incendie est maîtrisé et déclaré sous contrôle par les secours 2h30 après l’accident.

Le souffle de l’explosion a causé le déclenchement des airbags de véhicules situés à proximité. Trois personnes sont légèremment blessées. Le ravitaillement en hydrogène est arrêté dans le pays. Les constructeurs de véhicules à hydrogène mettent en attente la livraison de véhicules neufs. Les stations du constructeur, qu’elles soient de même technologie ou non, sont provisoirement arrêtées durant le temps de l’enquête en Europe, aux États-Unis et en Corée du Sud.

Après 17 jours d’enquête, l’exploitant identifie la fuite d’hydrogène au niveau de l’unité de stockage d’hydrogène à haute pression (plusieurs bouteilles à 200 bar). Un couple de serrage insuffisant sur les vis de la bague située entre la bride du raccord et l’une des bouteilles a engendré une fuite, créant un mélange d’hydrogène et d’air, hautement explosif. Le nuage a explosé et pris feu en plein air (aucune équipement / capacité n’a explosé). Des investigations sont toujours menées pour identifier la source d’ignition de ce nuage.

Ce système de montage n’est présent que sur les stations européennes du constructeur (4 en Norvège, 3 en Islande, 3 en Allemagne). L’exploitant programme des inspections sur toutes ses unités de stockage à haute pression d’hydrogène en Europe afin de vérifier le bon couple de serrage de ces raccords. Il met à jour ses procédures de montage et améliore la qualité des contrôles (double vérification). Il étudie la possibilité d’améliorer la détection des fuites d’hydrogène et d’éviter les sources d’ignition dans l’environnement de ses sites (surfaces planes et pas de graviers, meilleure ventilation). Après réalisation de son plan d’action, l’exploitant prévoit de remettre en service ses stations de distribution américaines et sud coréennes durant l’été et à partir de septembre pour les européennes.