Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 9h15, une explosion se produit dans le réseau d’eaux pluviales d’une usine de fabrication de matériel de distribution et de commande électrique. Des travaux d’étanchéité de la toiture sont en cours au moment de l’explosion. Juste avant l’explosion, un feu s’est déclaré en toiture au niveau de la colle appliquée pour étanchéifier celle-ci. Les sous-traitants tentent d’éteindre l’incendie avec un extincteur. Celui-ci se propage au chéneau d’évacuation d’eaux pluviales de la toiture. Une explosion survient alors dans le réseau d’eaux pluviales passant sous le bâtiment. Deux lourdes plaques d’égouts sont propulsées jusqu’au plafond. Une troisième, plus petite, est également projetée en l’air, endommageant un coffret électrique. Deux plaques, à l’extérieur du bâtiment et en aval hydraulique de celles ayant été projetées, sont également descellées. Les 150 salariés présents évacuent le bâtiment. L’avenue est fermée à la circulation. Trois personnes sont légèrement blessées. 200 salariés sont en chômage technique pour la journée.

Vers 8 h, les sous-traitants débutent la première phase des travaux d’étanchéité de la toiture. Ils appliquent une colle-vernis très inflammable. Une heure plus tard, pour des raisons inconnues, les vapeurs de solvants s’enflamment sur la toiture. Les vapeurs de solvants sont lourdes et ont tendance à s’accumuler vers les points bas. Les descentes d’eaux pluviales situées en contrebas de la toiture ne sont pas protégées et les vapeurs de solvants se sont dirigées vers ces points bas. Leur capacité à drainer des vapeurs plus lourdes que l’air est renforcée par le fait qu’elles courent au pied d’un mur dépassant en toiture qui les protège du vent. Le point bas de chaque chéneau est le piquage qui donne sur la gouttière verticale qui traverse l’atelier. Les vapeurs ont pu s’accumuler dans les évacuations d’eaux pluviales notamment sous l’atelier. L’incendie qui a suivi le parcours des vapeurs de solvant a apporté la source d’ignition à l’origine de l’explosion de ces vapeurs confinées dans les canalisations.

La fiche technique du fabricant de la colle précise qu’il faut protéger les canalisations comme les arrivées d’air, les tuyaux d’évacuations, les trappes à proximité des lieux d’utilisation du produit. Cette précaution n’a pas été respectée. Par ailleurs le plan de prévention, qui mentionne l’utilisation d’une colle-vernis, ne précise pas le caractère très inflammable du produit. Aucune protection particulière n’a été prévue dans ce plan.

L’inspection des installations classées demande à l’exploitant de vérifier si la FDS du produit dont il dispose est bien la plus récente. Dans le cas contraire, il notifiera au fabricant les risques et précautions mis en lumière par cet accident.