Pollution
Humain
Environnement
Economique

Le teillage consiste à briser la paille de lin pour en extraire la fibre extérieure utilisée dans l’industrie textile.

5 produits sont issus du lin :

  • la filasse correspondant aux fibres les plus longues et les plus belles utilisées dans l’industrie textile ;
  • les capsules utilisées dans l’alimentation animale après broyage et addition de mélasse ;
  • les graines utilisées pour le réensemencement ou pour la production d’huile ;
  • l’étoupe correspondant aux fibres courtes et plus grosses, utilisées dans le textile, la papeterie ou la garnitures des portières de voiture ;
  • les anas correspondant à l’intérieur de la tige et servant à la fabrication de panneaux agglomérés ou de litière.

Vers 19h55, un feu se déclare dans une usine de textile. L’usine spécialisée dans le teillage du lin comprend plusieurs bâtiments dont notamment un bâtiment abritant le teillage, 4 bâtiments de stockage (pailles et filasses issues du teillage) et un hall de déchargement. Le feu s’est déclaré au niveau du chargement des anas. Ces derniers sont acheminés via une vis sans fin dans le local attenant au teillage et sont déversés dans les bennes des remorques. Les employés présents, au nombre de 9 (poste de nuit), arrêtent les teilleuses via l’arrêt coup de poing, entraînant également l’arrêt du dépoussiérage. Ils alertent l’exploitant et les pompiers puis sortent les remorques d’anas de l’usine. Ils sortent aussi les boules de lin en attente de teillage dans la cour et tentent d’éteindre le sinistre à l’aide d’extincteurs et de RIA. L’exploitant arrive sur les lieux vers 20h15, les pompiers arrivent ensuite. Après avoir coupé l’alimentation électrique, les secours arrosent les boules de lin. Pour éviter toute propagation, elles sont ensuite évacuées dans un champ où elles achèvent de brûler. Les pompiers quittent les lieux vers 1 h.

L’incendie a détruit 60 boules de lin. La production est stoppée durant 2 jours. Les eaux d’extinction ont été rejetées dans le réseau d’eau du site avant de rejoindre la BECQUE.

Selon l’exploitant, un moteur servant à l’alimentation de la vis sans fin située sous la toiture du bâtiment de chargement des anas est à l’origine de l’incendie. Ce moteur, situé au-dessus des bacs d’anas s’est mis en défaut et a chauffé. Les poussières de lin présentes sur le moteur se sont enflammées puis se sont envolées à travers les trous présents dans la paroi qui sépare les 2 bâtiments, celui du chargement des anas et celui du teillage. Elles ont mis le feu aux boules de lin.

L’exploitant remplace le moteur et quelques câbles endommagés. Il prend les mesures suivantes :

  • colmatage des ouvertures existant dans le mur séparant le teillage du local de chargement des anas ;
  • renforcement de la formation à la lutte contre le feu à l’aide du retour d’expérience de cet incendie ;
  • rédaction de consignes d’entretien, de maintenance et de nettoyage du teillage avec désignation de responsables ;
  • lancement d’un audit de sécurité concernant le teillage ;
  • réorganisation du passage des gaines et canalisations au-dessus de la plate-forme du local de déchargement des anas ;
  • mise en place d’un système de détection incendie avec report d’alarme.