Pollution
Humain
Environnement
Economique

L’alodine est un produit base aqueuse, acide, permettant d’attaquer les surfaces en aluminium et de les protéger de la corrosion.

Vers 15 h, un feu se déclare dans une entreprise spécialisée dans les camions frigorifiques. Un opérateur sent une odeur de brûlé lors de la phase d’application d’alodine dans le tunnel d’application. Après une première recherche infructueuse de l’origine de l’odeur, il relance une deuxième application. En préparant la troisième application, il aperçoit des flammes au niveau des filtres dans la partie arrière du tunnel. L’opérateur et son collègue maîtrisent l’incendie avec des extincteurs avant l’arrivée des pompiers.

Le hall est ventilé. 10 employés évacuent l’entreprise. Les deux opérateurs, incommodées par les fumées, sont transportés à l’hôpital pour être examinés.

L’incendie provient de l’inflammation du filtre en carton plissé et des poussières de polyester sur le filtre par une décharge électrostatique. Cette décharge a pu survenir au niveau de la tête de pulvérisation ou du tuyau d’alimentation. La mise en fonctionnement de l’aspiration a permis un apport d’oxygène.

Suite à cet événement l’exploitant a prévu de remettre en place une gamme de maintenance autonome sur l’installation. Il prévoit de mettre en place des tuyaux d’application antistatique. Le contrôle exhaustif de la machine sera intégré au plan de maintenance.