Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 15h30, dans une usine chimique classée Seveso seuil bas, des alertes gaz sonore et visuelle se déclarent dans la chaufferie générale. Un opérateur détecte également une odeur de gaz et prévient l’astreinte. La sécurité gaz arrête immédiatement la chaudière. La production du site est stoppée par manque de vapeur. L’exploitant déclenche le POI et les secours de l’usine coupent l’arrivée principale du gaz. Les employés sont évacués. Sur les lieux, les relevés effectués s’avèrent négatifs. L’alerte est levée à 16h15.

Suite à diverses investigations menées par les services du gaz et la société responsable de la maintenance de la chaudière, l’exploitant identifie 2 micro-fuites au niveau d’un manomètre de pression et sur le bouchon d’un té après le détendeur de la chaudière. Il supprime le manomètre et ressert le bouchon. Des tests complémentaires, sous surveillance permanente, menés pendant 5 jours, confirment l’absence de fuites après ces actions.