Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 21 h, un départ de feu se déclare dans un centre de traitement de déchets classé Seveso seuil bas, lors du déchargement d’un camion de collecte des déchets encombrants. L’incendie se propage au stock d’encombrants issus des déchetteries. L’arrosage automatique, servant de brumisation pour abattre les éventuelles poussières générées par un déchargement, se déclenche. Vers 21h45, le gardien alerte le poste d’accueil sécurité. Le chef de quart alerte à son tour le poste d’accueil sécurité qui prévient les secours. Le chef de quart utilise un RIA à proximité de la zone de déchargement. Les pompiers maîtrisent l’incendie vers 23 h. Les eaux d’extinction d’incendie sont canalisées dans le réseau enterré puis rejetées dans un bassin de rétention sur le site. Les déchets brûlés (10 m³) sont stockés pendant 72 h avant d’être traités par incinération sur le site.

L’incendie serait dû à une erreur de tri de la part d’un particulier lors du dépôt de ses déchets encombrants sur la voirie. Une forte luminosité s’apparentant à un déclenchement d’un feu de détresse pour bateau est en effet détectée à la lecture des séquences de vidéosurveillance.

L’inspection des installations classées constate plusieurs non-conformités par rapport à l’arrêté d’autorisation d’exploiter :

  • absence de contrôle visuel des déchets lors du déchargement des déchets ;
  • réception de déchets le week-end, contrairement aux horaires prévus ;
  • absence de formation de l’agent présent au poste d’accueil sécurité la nuit : ce dernier n’a pas repéré le départ de feu malgré les images de la vidéo-surveillance (montrant des flammes ainsi qu’un dégagement de fumée) et n’a pas réagi suite au signalement de l’incendie par le gardien.

Un contrôle visuel du déchargement complété par une détection précoce du départ de feu via la vidéosurveillance auraient permis de maîtriser plus rapidement l’incendie.

Suite à l’accident, l’exploitant met fin aux apports d’encombrants le soir et le week-end. Il renforce la formation des agents d’accueil nocturnes sur les contrôles à effectuer à réception (sensibilisation mensuelle). Le parcours des rondes est modifié la nuit et le week-end. La surveillance des zones de transit des déchets après chaque déchargement (vidéosurveillance) est renforcée. L’exploitant envisage la mise en place d’un système de détection incendie au niveau de la zone de stockage des encombrants. Enfin, des exercices réguliers de mise en situation d’urgence doivent être réalisés.