Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 9h10, lors de travaux d’étanchéité, un feu suivi de l’éclatement de 3 bouteilles de gaz (GPL) se produit en toiture d’un bâtiment sur un campus universitaire. Un périmètre de sécurité de 100 m est mis en place et 800 personnes sont évacuées. A 10h05, l’incendie est maîtrisé. Trois personnes sont blessées dont 1 pompier intoxiqué par les fumées et un ouvrier du chantier. Une expertise du bâtiment est effectuée avant sa réintégration. Une cellule d’écoute est également mise en place afin d’aider le personnel de l’université et les étudiants en éprouvant le besoin.

Un ouvrier travaillant sur le chantier indique dans la presse que “tout est allé très vite”. Les travaux réalisés sur le toit du bâtiment consistaient à poser des rouleaux de bitume après imprégnation du toit avec un enduit (produit sans solvant à base de bitume élastomère). Cet enduit s’est enflammé en premier et a propagé l’incendie aux bouteilles de gaz (GPL) alimentant les chalumeaux servant à la pose des rouleaux de bitume. Au moment de l’accident, il y avait 10 bouteilles de 35 kg sur le chantier. La présence de parapet en béton sur le toit du bâtiment a limité les effets missiles induits par les éclatements de bouteilles.

La combustion du bitume a formé un épais panache de fumées noires visible dans tout le campus universitaire. De nombreuses vidéos de l’événement ont par ailleurs été retransmises sur les réseaux sociaux.