Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 8h30, sur une plateforme de compostage, l’exploitant constate un dégagement de fumée au niveau d’un tas de 1 000 t de déchets verts broyés.  ll appelle un collègue en renfort. Ils activent la pompe de la lagune dans le but d’éteindre l’incendie mais celle-ci se fissure au moment de la mise en marche. A 9 h, ils contactent les pompiers. A la demande des secours, les déchets verts sont étalés sur la surface bétonnée et isolés des autres andains. Les pompiers arrosent les déchets avec de l’eau sans additif (en provenance du poteau incendie privé) jusqu’à 22 h. Ils mettent en place une ronde toutes les 2 h pendant la nuit. Le lendemain de 8 h à 11 h, l’exploitant étale de nouveau le tas encore en légère combustion et le sépare en plusieurs tas pour finaliser l’extinction. Les pompiers quittent le site dans l’après-midi.

La pompe de la lagune est à remplacer. Les eaux d’extinction sont confinées sur le site et analysées. Selon les résultats, les eaux seront utilisées en épandage ou pour l’arrosage des andains.

Au moment de l’évènement, le vent était fort. De plus, le temps était sec depuis plusieurs mois. L’auto-combustion des matières stockées pourrait être à l’origine du départ de feu.

L’exploitant prévoit de mettre en place une procédure interne de gestion des auto-combustions. Il met également en place des tests périodiques du fonctionnement de la pompe.