Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine de fabrication d’engrais, classée Seveso seuil haut, une fuite de monoxyde d’azote est suspectée à l’entrée d’un échangeur. Après dé-calorifugeage de la zone suspectée, le service d’inspection reconnu (SIR) procède à un contrôle visuel pour identifier l’origine de la fuite. Il constate la présence d’une zone de corrosion sur un piquage, mais aucune fuite n’est visible à l’œil nu. Le service d’inspection décide de refaire un contrôle visuel ultérieurement, afin de vérifier une évolution éventuelle de la dégradation. Quatre jours après, aucune évolution n’est visible sur la zone concernée. Le lendemain de ce contrôle, un collier est posé sur le piquage. Un suivi quotidien est mis en place par le SIR. Une réparation définitive sera effectuée lors de l’arrêt, prévu le 03/2019.

La cause de la fuite est une corrosion acide localisée sans conséquence sur la sécurité et l’environnement.