Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 18h37, dans une usine de traitement des déchets dangereux classée Seveso seuil haut, un feu se déclare dans une caisse palette de produits phytosanitaires triés, entreposée à l’extérieur du hall de réception, en attente de prise en charge dans l’atelier de broyage/neutralisation. Un dégagement de fumées est visible sur les caméras de vidéo-surveillance. Le système d’extinction automatique à mousse du hall de réception se déclenche mais la caisse est en dehors de la zone couverte par les sprinklers. L’agent de sécurité du site maîtrise l’incendie à l’aide de 3 extincteurs à poudre avant l’arrivée des pompiers. Ces derniers noient la caisse par sécurité. Ils sensibilisent les équipes avant de quitter le site vers 20 h.

Les eaux d’extinction (100 m³), stockées dans le bassin pluvial du site, sont pompées et traitées en interne (traitement biologique). 

D’après l’exploitant, la caisse aurait dû être rangée à l’intérieur du hall de réception la veille au soir en fin de poste. L’opérateur en charge aurait oublié la caisse, qui est restée exposée au soleil. Une réaction d’auto-inflammation s’est produite.

L’exploitant fait un rappel des consignes à ses agents : les produits sensibles doivent toujours être stockés à l’intérieur, sous protection incendie.

Plusieurs incendies sont déjà survenus dans cette installation (ARIA 51423, 49894, 48925, 48694, 47254, 47001, 46654, 43287) ; l’un d’entre-eux (en 2016) également lié à l’exposition au soleil de produits thermosensibles (ARIA 48925).