Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 22h30, une fuite de butane est détectée au sein d’une société de stockage de gaz inflammables liquéfiés. Un débit résiduel de 0,7 m³/h persiste après une opération de pompage. Deux employés constatent la présence de butane en phase liquide au niveau de la purge du point haut de la ligne évent. Une vanne de mise à l’évent de la boucle densimétrique du banc de comptage du GPL est anormalement ouverte. Lors de la fermeture de celle-ci un panache de gaz est émis à l’évent. 10 détecteurs de gaz sur la zone butane se déclenchent. Le panache se disperse rapidement en raison du vent.

Des investigations sont réalisées le lendemain. L’origine de ces évènements serait l’ouverture d’une vanne de purge vers le réseau évent de la boucle densimétrique du banc de comptage GPL lors d’une prise d’échantillon autour de 14h30. Le GPL liquide est transféré depuis le banc de comptage jusqu’au réseau évent. La majeure partie des rejets de butane a été émise de façon progressive par vaporisation de la phase liquide. Seule une partie minoritaire a été évacuée sur une durée courte sous forme liquide lors de la fermeture de la vanne de purge. Au total, 889 kg de butane ont été mis à l’évent au cours de la journée.

Une analyse est réalisée la semaine suivante, établissant des actions :

  • examiner la possibilité de supprimer la liaison de la boucle densimétrique avec la ligne évent, ou mettre en place un dispositif physique de blocage de la vanne en position fermée ;
  • revue exhaustive de l’ensemble des contributeurs connectés à la ligne évent ;
  • revue de l’instruction pour la mise en œuvre des platines d’échantillonnages ;
  • signalisation des circuits, affichage d’une consigne opératoire ;
  • revue de conception du système évent de la zone butane.