Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 6 h, des manifestants anti-OGM cisaillent les barbelés de protection et pénètrent dans un entrepôt de stockage d’engrais et produits phytosanitaires classé Seveso seuil haut. L’alarme anti-intrusion de l’exploitant se déclenche. Les secours se rendent sur les lieux. Des personnes massées devant le portail d’entrée de l’entreprise empêchent l’accès aux installations.

Les dirigeants du site dénoncent dans la presse les dégradations causées par les manifestants. À la demande de la coopérative, un huissier inspecte les lieux. Aucun déversement de produits dangereux n’est constaté. Les dégâts occasionnés sont estimés à 70 000 € (dégradations) et les pertes d’exploitation à 8 600 €.

Durant leur effraction, les intrus ont trouvé les clés du local électrique abritant la centrale de détection incendie et celle de vidéosurveillance. Ces installations ont ainsi été neutralisées.

A la suite de l’événement, l’exploitant répare les dégâts et renforce son dispositif d’accès au site. Il est également décidé de déclencher systématiquement le POI à l’avenir dans le cas d’agression similaire.