Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 23h15, un feu se déclare dans le bâtiment principal de 1 000 m² d’une scierie soumise à autorisation. L’incendie se propage aux autres bâtiments de l’entreprise ainsi qu’à une maison individuelle non habitée. Les pompiers interviennent et protègent une cuve de 1 000 l de fioul, 1 silo de bois, des bouteilles de gaz (argon, acétylène), ainsi qu’un transformateur. Une légère odeur de fioul est présente au niveau d’un ruisseau passant le long de la scierie. Trois barrages sont mis en place sur 300 m en amont de la jonction avec le DOUBS. La bouteille d’acétylène, fuyarde, est refroidie.

6 employés sont en chômage technique, pendant une semaine. Trois des cinq bâtiments de l’entreprise sont complètement détruits dont celui abritant des bacs de traitement de bois. Néanmoins, l’intégrité du bac de traitement et sa rétention ont pu être préservée. Une mortalité piscicole est observée le long du CORBANEY mais elle ne serait pas a priori due à un déversement de produit de traitement du bois. Les déchets issus du sinistre (sciures souillées) sont pris en charge par une société spécialisée.

L’incendie serait d’origine électrique (moteur, court-circuit ?).