Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 13h30 sur la gaine de refroidissement d’un four d’une fonderie de fonte. Les pompiers évacuent 150 employés. Ils éteignent l’incendie vers 15h50.

Suite à un événement similaire survenu quelques mois plus tôt, un expert a mis en évidence la possibilité de création d’électricité dans les gaines d’aspiration. Une mise à la terre sur une partie seulement de la gaine a été réalisée. Au moment de l’accident, une production à pleine cadence d’un type de pièce dégageant plus de gaz de combustion et de chaleur que les autres types de production était en cours. Par ailleurs, la température ambiante de l’atelier était de plus de 40°C. Les gaz de combustion ont pu ignitier un départ de feu par la création de charges électrostatique dans les gaines.

L’exploitant met en évidence quelques dysfonctionnements dans leur intervention :

  • manque de débit des RIA ;
  • positionnement des RIA trop proche du foyer et accessible par un escalier ;
  • pas de poteau incendie en toiture ;
  • absence de frein moteur sur le ventilateur qui continue à tourner après son arrêt par la force centrifuge et sous l’effet des gaz chauds. Il attise le foyer.

L’ensemble des gaines et caisson métallique ont été reliés entre eux par des tresses et l’ensemble a été relié à la structure métallique du bâtiment puis à la terre. Le nombre du RIA a été augmenté et ils ont été repositionnés. Un poteau incendie a été installé en toiture.