Pollution
Humain
Environnement
Economique

Sur l’installation de grave traitée d’une carrière, un chauffeur de camion citerne livre, comme chaque semaine, 35 t de liant hydraulique routier minéral inerte composé de laitier broyé de hauts-fourneaux, dans un silo de 75 t en contenant 31 t. A 16h30, lors de la mise sous pression du silo, le filtre colmaté, de 300 kg, est éjecté. Celui-ci n’étant ni boulonné ni soudé au silo, mais maintenu par un cerclage en acier sur joint circulaire en caoutchouc, retombe sur le sol à 6 m en provoquant une détonation et un nuage toxique (type champignon). Un conducteur d’engins qui se trouve à quelques mètres de l’impact est arrêté 15 jours.

Suite à la dépression du silo, des poussières retombent dans un rayon de 10 m autour du silo.

Le site n’est pas classé ATEX (atmosphère explosive), le silo ayant un fonctionnement pneumatique. La pression interne au moment de l’explosion est de 1 bar.

Un manque d’entretien a entrainé le dysfonctionnement du système de décolmatage automatique par air comprimé. L’absence d’automatisme a provoqué le colmatage des cartouches filtrantes circulaires. La soupape de surpression du silo, recouverte par une couche  de liant hydraulique lors de débordements à l’occasion de sur-remplissage n’a pas joué son rôle de sécurité. Ces débordements résultent d’un manque d’entretien et de contrôle des instruments de mesures de pression et de niveau. Le silo ne dispose pas d’alarme de niveau haut.