Pollution
Humain
Environnement
Economique

Au sein d’un complexe pétrochimique, l’exploitant constate, sur un retour d’analyse des rejets aqueux, un dépassement du flux journalier de rejet autorisé en nickel en sortie de la station biologique. Il atteint plus de 2 fois la valeur autorisée (2,5 kg/j rejeté pour 1,2 kg/j autorisé). L’exploitant avertit l’unité à l’origine de ce polluant et recherche le dysfonctionnement. L’exploitant informe, 6 jours plus tard, l’inspection des installations classées du retour à la normale.