Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine fabriquant du béton prêt à l’emploi, des particules de ciment sont projetées lors du remplissage d’un silo de ciment de 25 m³. Le chapeau du silo, qui a cédé au niveau de sa bride, ne tombe pas de l’ouvrage, car les protections collectives en place le retiennent. Un épais nuage de particules de ciment s’échappe de l’installation. Ces particules retombent sur un rayon de 20 à 25 m, dont le parking de la société voisine.

La société ramasse les amas de ciment, balaie et lave les installations impactées par les retombées. Les eaux de rinçage sont collectées dans la fosse de traitement des eaux industrielles. Les abords du site et du parking avoisinant sont également balayés pour nettoyer les surfaces concernées et limiter les effets d’envol et de ruissellement lors du prochain épisode pluvieux. Le chapeau du silo est remis en place.

Lors du remplissage du silo, des filtres (avec un système de décolmatage) situés au sommet de l’installation permettent d’évacuer l’air pour que le silo ne monte pas en pression. En complément, une vanne de sécurité peut se déclencher en cas de pression trop importante. Lors de l’incident, le système d’évacuation d’air par les filtres n’aurait pas fonctionné et la vanne de sécurité (clapet) a donc cédé pour évacuer la pression qui se produit dans le silo au moment de son remplissage. La maintenance des filtres pourrait être à l’origine du dysfonctionnement.

L’exploitant prévoit la remise en service du clapet avec un plan de maintenance comprenant le nettoyage et le contrôle du clapet et du filtre à intervalle plus régulier (mensuel). Un dispositif de capteur de niveau haut couplé à un capteur de surpression doit être mis en place sous 4 mois.