Pollution
Humain
Environnement
Economique

The summary of this accident has not yet been translated. In the meantime, please refer to the French summary :

A 15h14, un feu se déclare dans le sas de séchage d’un tunnel de dégraissage par voie lessiviel et de phosphatation fer dans une usine de fabrication de moteurs et turbines. Une combustion lente et interne est constatée, par le personnel, 30 minutes après la remise en route de l’installation, stoppée dans la matinée pour des travaux. Les 102 personnes présentes sur site sont évacuées. Le personnel contient l’incendie avec 2 RIA. Les pompiers interviennent en renfort. Les extracteurs en toiture sont mis en œuvre pour évacuer les fumées. Incommodée par les fumées, une personne est transportée à l’hôpital. Les lignes de production sont arrêtées pendant 2 h. Localement dans le tunnel, des plaques translucides sous-toiture fondent partiellement sous l’effet de la chaleur dégagée. Les eaux d’incendie (1 m³) sont collectées dans la rétention de l’installation, avant d’être pompées pour destruction en centre agréé.

Le jour de l’incendie, des travaux à la disqueuse sont réalisés par une société extérieure à la sortie du tunnel (côté sas de séchage).  Ces travaux sont autorisés par un permis de feu. Le départ de feu proviendrait d’une projection de particules incandescentes vers l’intérieur du sas de séchage. Les produits chimiques utilisés dans le tunnel de dégraissage, à base de tensio-actifs et d’acide phosphorique à 3 % max sont ininflammables. Toutefois à l’intérieur du sas de séchage se trouvent des matières combustibles telles que des dépôts de gras et de poussière, ainsi que du caoutchouc au niveau d’un manchon souple de raccordement entre le ventilateur et le caisson de soufflage.

L’exploitant constate que l’utilisation d’une machine construite en inox et la mise en œuvre de produits ininflammables ne suffisent pas pour exclure un risque incendie. Une attention particulière est apportée aux travaux par points chauds réalisés par une société extérieure et des zones sans risque sont privilégiées pour ce type de travaux. L’exploitant prévoit un approvisionnement de bâches ignifugées de classe M0.