Pollution
Humain
Environnement
Economique

A 2h15, une alarme de pression basse se déclenche sur un digesteur en cours de remplissage dans une station d’épuration classée SEVESO seuil haut. Les agents d’astreinte constatent le soulèvement du dôme du digesteur avec rejet de biogaz (quantité de gaz rejeté estimée au volume du ciel gazeux) et le déversement de 300 m³ de boues autour du digesteur. La boue est sortie de l’ouvrage par le point de fragilité constaté sur le dôme et par la conduite de chasse de fond de l’ouvrage. L’exploitant stoppe l’alimentation à 2h40 et sécurise l’ouvrage. Une des difficultés rencontrée est la fragilité du dôme qui conduit à exclure toute possibilité d’intervention sur celui-ci. Une limitation de l’accès au digesteur est mise en place et des balises de détection de gaz sont installées au niveau du dôme. Un relevé de la concentration de gaz au droit de la fuite est effectué six fois par jour à la demande de l’inspection. Cette action permet d’évaluer l’activité du digesteur et la baisse de production de gaz. Pour éviter la création d’une ATEX dans l’ouvrage, le pompage de boues n’est pas retenu comme solution pour vidanger l’ouvrage.

Après vérification de la fin de production du digesteur, une ventilation est mise en place à partir du 24/01 pour balayer le ciel gazeux (mise sous cocon). Les mesures d’atmosphère permettent de constater une baisse de la concentration en méthane (CH4) avec un seuil inférieur à 5 % de la limite inférieure d’explosivité (LIE). Le digesteur est alimenté en eau pour assurer le refroidissement et la dilution du digestat. Par la suite, il est vidangé par le haut sans s’appuyer sur le dôme qui a été fragilisé. En effet, il ne peut pas être vidangé par le bas car le fond a déjà commencé à décanter. La partie liquide est traitée sur place tandis que la partie solide est traitée à l’extérieur.

Un bouchage de la conduite d’évacuation des boues du digesteur, alors que celui-ci était alimenté à un débit de 40 m³/h, serait à l’origine de l’évènement. Le bouchage a conduit, par poussée d’Archimède, au décollement du dôme et à sa fragilisation.