Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans la nuit, la crue du DOUBS inonde une entreprise de fabrication de systèmes d’échappement pour véhicules. Le sol des ateliers est recouvert par 20 à 40 cm d’eau. L’équipe en poste est évacuée. Le personnel est en chômage technique. La production est également paralysée chez un de ses clients qui ne peut être alimenté (ARIA 51017). Pendant toute la nuit suivante, les pompiers pompent l’eau présente dans l’établissement. Les installations redémarrent 2 jours plus tard. L’exploitant prévoit de mettre à dispositions diffèrents équipements pour pouvoir réagir rapidement en cas d’inondation (rallonges électriques, ventilateur, bottes, raclettes, groupe électrogène,…). Une organisation a été mise en place en cas de montée des eaux avec :

  • un dégagement des premiers rayons dans les zones de stockage ;
  • les composants électriques seront stockés dans des sacs plastiques avec une protection antistatique ;
  • dans les bureaux, les équipements informatiques doivent être en hauteur.

Des exercices seront réalisés pour s’entraîner à avoir les bons comportements (protection des machines et des bureaux, relations avec les pompiers,…). Un ciment est coulé le long des murs pour retarder les entrées d’eau. Des poids seront installés sur les plaques des canalisations d’eau pour ralentir leur soulèvement. Des outils fonctionnant sur batteries doivent être maintenus en état pour être opérationnel en cas de coupure électrique. Des aménagements électriques sont prévus, notamment des arrivées de câbles par les plafonds au lieu des murs.