Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 21h30, une explosion se produit au niveau d’un filtre associé à un réacteur dans une usine de chimie fine classée SEVESO seuil haut. La dispersion d’un gaz lourd irritant intoxique 2 employés dont 1 grièvement. Le POI est déclenché à 21h50. L’unité est mise à l’arrêt et évacuée. Les secours internes établissent un rideau d’eau. Ces eaux sont dirigées vers le bassin de confinement du site. Après reconnaissance, le POI est levé vers 2 h.

Le bâtiment est endommagé sur 3 étages. Les portes métalliques de l’atelier sont dégondées, les vitres en plexiglas sont soufflées et le sol en tôle métallique est ajouré par endroits. Le filtre est séparé en deux : la partie basse est posée au sol tandis que la partie haute a été comme propulsée vers le haut avec une déformation des poutres métalliques de tenue du niveau supérieur. Ceci laisse à penser à une explosion extrêmement violente.

Le filtre, de 1 500 l inerté à l’azote, contenait un produit issu d’une réaction de métallation d’une amine par du nitrate de manganèse en présence d’eau oxygénée concentrée à 3 %. L’équipement avait fait l’objet d’une requalification périodique en 2015 et d’une visite interne en décembre 2017. L’inspection des installations classées intervient sur le site dès le lendemain. L’inspection et l’exploitant étudient la piste d’une dérive chimique ou de qualité des matières premières ou des produits finis non conformes au cahier des charges.