Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine d’engrais azotés classée SEVESO, le bassin de rétention des eaux de surface déborde en raison des fortes précipitations (43,4 mm en 3 jours). Les eaux déversées sont contenues dans le périmètre de l’usine. Ce débordement est lié aux fortes pluviométries associées à une baisse des consommations d’eaux de surface liée à l’arrêt de l’atelier acide nitrique et une augmentation des rejets vers le bassin de rétention liée à des arrêts/redémarrages de l’atelier ammoniac. Les eaux regagnent le bassin de rétention des eaux de surface 6 jours plus tard.

Suite à l’incident, l’exploitant met en places les actions suivantes :

  • renforcement du suivi analytique, concernant la qualité des eaux de surface ;
  • optimisation de la reprise des eaux vers les tours aéroréfrigérantes ;
  • reprise indirecte d’une partie des eaux vers un stockage de l’établissement (réservoirs souples disponibles initialement destinés au stockage de solution azotée) ;
  • commande d’une pompe pour une reprise directe des eaux vers ce bassin de stockage ;
  • optimisation de l’injection des eaux (exutoire du site).

En 2016, un accident similaire a déjà eu lieu sur ce site (ARIA 48113)