Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une entreprise de produits chimiques classées SEVESO seuil haut, les employés découvrent que 2 cuves enterrées de solvants, disposant d’un système de détection de fuite, sont remontées à la surface en se soulevant de 1,5 m. La première cuve de 60 m³ contient 3 500 l d’acétate d’isopropyle (solvant facilement inflammable). La deuxième possède 2 compartiments, l’un de 15 m³ vide dédié à l’alcool benzylique, l’autre de 45 m³ contenant 8 500 l de naphta lourd, inflammable. Aucune fuite n’est identifiée malgré le déclenchement d’une alarme. Le soulèvement des cuves sous l’effet de la pression hydrostatique, entraîne la torsion des tuyauteries aériennes. La zone d’exploitation est consignée et surveillée par un gardien durant la nuit.

Le lendemain matin, un prestataire évalue la possibilité de vidanger les cuves.

5 mois après l’incident, un hydrogéologue expert rend son rapport d’analyse des causes. La modification des écoulements de l’eau due à un chantier voisin, les fortes précipitations et un drainage insuffisant des cuvettes de rétention jusqu’au puisard, auraient entrainé une accumulation d’eau dans les cuvettes. Une pression hydrostatique suffisante a provoqué le soulèvement des cuves dont les arrimages ont pas pu résisté.