Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 9h40, une fuite de brome se produit, lors du démarrage d’un pompage, au niveau d’une cuve de 29 m³ de brome dans un local d’une usine chimique classée SEVESO. Des détecteurs se déclenchent et stoppent la pompe. L’accès au local est impossible à cause des vapeurs de brome. Quand la situation le permet, un opérateur constate une fuite de brome liquide sur une bride au refoulement de la pompe. Un nuage de couleur orangé est visible. Les secours du site mettent en place un arrosage externe de la toiture pour capter le brome gazeux. Ils utilisent de l’ammoniac pour neutraliser le brome à l’intérieur du bâtiment. L’alerte est levée à 10h09.

Récupérés dans la rétention, 65 kg de brome sont neutralisés avec du sulfite de potassium. Le brome gazeux est capté par le réseau de dégazage. Son efficacité n’étant pas de 100 %, une partie s’échappe en partie haute du bâtiment par les vantelles d’aération.

La pompe avait été remplacée pendant l’arrêt estival de 3 semaines. Il s’agissait du 1er pompage de brome après son remplacement. La bride, dissimulée derrière d’autres tuyauteries et difficilement accessible, n’aurait pas été suffisamment serrée. Les contrôles réalisés avant le redémarrage n’ont pas permis de déceler ce défaut.

L’exploitant prévoit de renforcer la procédure de réception des travaux avec la rédaction d’un mode opératoire de test d’étanchéité des assemblages boulonnés suite aux ouvertures de lignes pour travaux.