Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 10h10, lors d’une phase d’arrêt, une fuite d’ammoniac se produit au niveau des clapets anti-retour sur 2 tuyauteries d’ammoniac gazeux connectées aux 2 tuyauteries d’ammoniac liquide (- 32 °C) en pied de stock dans une usine d’engrais classée SEVESO seuil haut. Les tuyauteries d’ammoniac liquide sont statiques, les vannes sur les tuyauteries d’ammoniac gazeux sont fermées. L’équipe de première intervention de l’établissement maîtrise la fuite par la combinaison d’isolement complémentaire et de moyens de limitation de la propagation de l’ammoniac. Les mesures internes du site en limite de propriété ne révèlent pas de teneur en ammoniac décelable.

Un précédent incident avait conclu au remplacement des clapets anti-retour par des modèles en acier inoxydable avec des chapeaux assemblés par des ensembles boulons/écrous en acier inoxydable également. Le traitement des tuyauteries adjacentes, soumises à des conditions de condensation et de corrosion sous calorifuge, avait initié une remise en peinture sans que ces lignes soient re-calorifugées. Le cyclage thermique associé aux opérations a provoqué progressivement un desserrage de l’assemblage et les fuites lors d’une opération d’arrêt.

La nécessité de calorifuge froid des lignes d’ammoniac liquide et des lignes associées est ré-intégrée dans les standards associés aux travaux.