Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une explosion suivie d’un incendie se produit vers 13 h au niveau d’une cuve d’huile de 1000 m³ dans une usine fabriquant des combustibles, huiles et additifs. Sur le site, 1 700 m³ d’huiles sont stockés. Les flammes se propagent à tout le bâtiment ainsi qu’aux cuves extérieures. Plusieurs bidons de produits finis explosent et sont projetés jusqu’à 300 m. Un important panache de fumée noire s’élève dans le ciel. Un périmètre de sécurité est établi et 15 employés ainsi que les riverains proches sont évacués. Les habitants de la commune sont confinés. Les pompiers arrosent le site avec 4 lances et utilisent de la mousse. Ils éteignent les foyers principaux vers 21h30. L’intervention se termine 2 jours plus tard.

Un chaudronnier sous-traitant décède dans le sinistre. L’usine (6000 m²) est totalement détruite. 49 employés sont en chômage technique. Les eaux d’extinction sont contenues et dirigées vers un étang utilisé comme rétention. Des barrages flottants sont installés. Une entreprise spécialisée pompe ces eaux chargées en hydrocarbures.

L’installation d’une sonde sur une cuve réalisée par le chaudronnier décédé serait à l’origine du sinistre. Il aurait utilisé un poste à souder automatique. Selon l’exploitant, l’intervention devait être réalisée sans point chaud. Par ailleurs les dimensionnements et le tarage de la cuve incriminée ne tenaient probablement pas compte d’un phénomène type feu de bac.