Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un rejet d’ammoniac se produit dans une fromagerie. Le POI est déclenché. Le local de réfrigération comprend 2 installations d’ammoniac et 2 bacs à eau glacée. Chacun des bacs comprend 2 herses. Le premier bac se trouve dans la salle des machines, le second est en extérieur. Vers 9h15, une odeur d’ammoniac est perçue dans le local de réfrigération de l’usine. A 10h30, la décision est prise de suspendre l’utilisation du premier bac et de l’isoler de la production de l’usine. A 12 h, le frigoriste est appelé pour intervenir sur le bac. L’installation 1 et les 2 groupes associés sont arrêtés à 15 h. Le frigoriste intervient le lendemain à 8h30. Il constate que le compresseur de l’installation est en panne et confirme la fuite d’ammoniac sur la herse du premier bac. A 19 h, la vanne de séparation est fermée, isolant les 2 bacs et le contenu du deuxième bac est transféré dans un tank disponible pour refaire de l’eau glacée. Cependant, la vidange du deuxième bac est interrompue à 21h45 car une remontée d’odeur d’ammoniac et un bullage indiquent la présence d’une fuite sur une de ses herses. Cette dernière est isolée. Le 1/08 et le 2/08, l’ammoniac de l’installation 1 est vidangé, puis le 9 et 10/08, c’est le tour de l’installation 2. Le 1/08 et le 16/08, la solution d’ammoniaque formée au contact de l’eau (167 t) est évacuée par une société spécialisée pour traitement.

La quantité d’ammoniac présente dans l’ensemble de l’installation est de 3,4 t. La quantité relâchée est de 1,47 t. Une partie s’est dissoute dans l’eau des bacs formant une solution d’ammoniaque, le reste est rejeté à l’atmosphère par mise en marche manuelle de l’extracteur de la salle des machines. L’origine de la fuite reste à déterminer, les premières analyses semblent écarter un problème de corrosion des herses. Une analyse métallurgique est prévue.