Pollution
Humain
Environnement
Economique

The summary of this accident has not yet been translated. In the meantime, please refer to the French summary :

Vers 13h30, un écoulement de couleur blanchâtre est constaté dans le fossé qui longe la fromagerie et qui se déverse dans le canal rejoignant l’OUST. L’écoulement est découvert par l’agent d’un organisme de contrôle chargé d’effectuer une ronde de surveillance à la suite de l’incident survenu le 21/08 (Aria 50276). L’exploitant ferme immédiatement l’écluse située à l’extrémité du fossé, empêchant ainsi l’écoulement d’atteindre la rivière. Une pompe immergée est ensuite installée pour stopper tout écoulement au fossé. Une société d’hydrocurage est contactée et intervient de 16 h à 18h50 pour pomper les effluents (22 m³) contenus dans les regards et le fossé et les renvoyer au bac de relevage à destination de la station d’épuration. La quantité d’effluent écoulée dans le fossé est estimée à 1 m³.

La pompe immergée est laissée en fonctionnement pour pomper en continu les effluents dans l’un des égouts défectueux. A 19 h, une ronde est mise en place à intervalles réguliers par le service maintenance pour contrôler le bon fonctionnement  de la pompe. Des contrôles doivent être effectués régulièrement jusqu’à remise en état des installations. En effet, à la suite de la cartographie des réseaux effectuée durant l’année, la zone où a eu lieu le débordement avait été décelée comme critique et des travaux étaient prévus pour la mi-septembre, comprenant notamment la remise en état du poste de relevage secondaire à l’origine de l’incident.

L’écoulement est dû au remplissage progressif puis au débordement de l’égout situé du coté des installations de production à la suite du dysfonctionnement de la pompe de relevage chargée de renvoyer son contenu dans le poste de relevage à destination de la station d’épuration. Il s’agit d’un mélange de saumure, d’eau et de rognures de fromages. Ce mélange est moins dense que du lait ou de la crème et le système d’écluse a permis la rétention de la plus grande partie des effluents, limitant la pollution.

L’exploitant prévoit de communiquer en interne sur l’incident, ses causes et conséquences et d’établir un échéancier de réalisation des travaux nécessaires pour éviter le renouvellement de ces incidents.