Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 11h30, des fumées sont décelées dans le local ventilateur d’un laveur de gaz dans une entreprise de fabrication de fongicide à base de soufre classée Seveso. L’alerte est déclenchée. Les secours internes alimentent la colonne sèche de l’unité et arrosent l’installation. Incommodés par les fumées, 2 sous-traitants sont transportés à l’hôpital. Les pompiers interviennent et maîtrisent l’incendie vers 13 h.

Le départ de feu fait suite à des travaux sur une gaine du laveur de gaz. L’intervention consistait à meuler la gaine en acier inoxydable. Un mouillage interne de la zone, où se trouvaient des résidus de produits solides inflammables, était prévu. Cette intervention s’est achevée à 11h15. Le dépôt dans la gaine s’est consumé sous l’effet de la chaleur générée par le meulage ou par une étincelle. Les fumées de la combustion sont remontées par la gaine jusqu’au local ventilateur. L’analyse de l’exploitant l’amène à pointer les défaillances organisationnelles suivantes :

  • contrôle de la préparation de l’opération de meulage, en particulier l’efficacité du mouillage, insuffisant dû à un manque de personnel : en raison de l’absence imprévue d’un responsable de zone, une seule personne avait la charge du contrôle des permis de travail ;
  • identification des risques insuffisante : la consigne de mouillage avait été communiquée oralement. Cette action n’a pas été effectuée durant le meulage, contrairement à ce qui était prévu ;
  • non vérification de l’absence de point chaud en fin d’opération.

À la suite de l’événement l’exploitant prend les actions correctives suivantes :

  • adéquation entre le nombre de personnes disponibles pour contrôler les permis de travaux et le nombre de chantiers ;
  • modification de la procédure permis de feu : formalisation des consignes de sécurité et qualification du personnel ;
  • rappel aux chefs d’équipe de la procédure d’évacuation de l’unité.

Un accident s’était produit sur le site en début d’année (ARIA 49108).