Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un rejet d’effluents a lieu vers 3 h dans une usine de transformation de viande de volaille. Le rejet est dû à la rupture d’une canalisation d’effluents bruts, entre le poste d’arrivée et un bassin tampon récemment construit. A son arrivée à 7 h, le transporteur de collecte des graisses donne l’alerte. Il consigne la fuite, qui est stoppée à 7h30, et dirige les effluents vers la lagune. Le volume rejeté (effluents d’abattage dégrillés) est estimé à 350 m³. L’impact du rejet se limite à une infiltration localisée autour du bassin, la majorité du rejet se retrouve en amont de la STEP ou au niveau de la lagune de stockage.

Le rejet est dû au déboitement d’un coude à 45° sur une canalisation en PVC sous pression. L’installation avait été mise en service récemment. Le déboitement pourrait être dû à un défaut de collage du coude et/ou à un mauvais calage de la canalisation la rendant sensible aux à coups de pression liés aux démarrages et arrêts de la pompe.

Une entreprise de terrassement est appelée pour réparer la canalisation et la caler correctement. L’installation redémarre vers 11h30.