Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 1 h, le conducteur d’une camionnette circulant en zone urbaine constate que de la fumée s’échappe du compartiment chargement du véhicule. Celui-ci contient des éléments pyrotechniques récupérés après un spectacle de feux d’artifice : fusées non tirées, artifices défaillants, déchets… Le conducteur arrête la camionnette. Avec son passager, ils ouvrent les portes arrière pour éteindre le début d’incendie. Les premiers artifices s’amorcent entrainant la prise de feu successive des autres produits pyrotechniques présents et des explosions. Les 2 personnes sont gravement brûlées. Le véhicule prend feu. Des débris atteignent une voiture passant à proximité, brûlant le passager et la conductrice. Les 4 victimes sont transportées à l’hôpital. L’incendie se propage à de la végétation et un compteur électrique. Les pompiers maîtrisent le sinistre. La camionnette est complètement détruite. Elle est évacuée à 4h30. Les dégâts matériels sont estimés à 80 k€.

Selon le transporteur, et fabriquant des feux d’artifice, plusieurs hypothèses permettraient d’expliquer l’accident ;

  • certains artifices auraient pu présenter des parties chaudes, non détectées lors de leur conditionnement dans la camionnette. Des mouvements d’air, durant le transport, auraient pu réactiver le feu couvant.
  • les artifices n’ayant pas fonctionné durant le spectacle avaient été immergés dans l’eau de mer. Certaines compositions pyrotechniques auraient pu réagir avec l’eau.

À la suite de l’accident, le transporteur fait une présentation de l’événement et rappelle les règles de sécurité à son personnel. Il rédige une procédure spécifique de gestion des déchets et l’intègre à la formation des opérateurs.