Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 16h40, une fuite d’ammoniac gazeux (NH3) se déclare dans un local frigorifique au niveau d’une canalisation au sein d’une entreprise chimique. Le système de détection NH3 atteint le seuil de saturation, 5 000 ppm, mettant à l’arrêt l’ensemble de l’installation frigorifique mais maintenant les organes de sécurité, les extracteurs et l’éclairage. L’alarme et le dégagement de NH3 à l’extérieur du local, par le système d’extraction, déclenche l’évacuation des 170 employés et l’intervention des pompiers. 2 employés d’une entreprise sous-traitante travaillant à proximité du local sont incommodés.

L’intervention des pompiers porte sur la fermeture de la vanne de barrage reliant une nouvelle installation au groupe frigorifique existant contenant 400 kg de NH3. A 19 h, les pompiers quittent le site. La situation est revenue à la normale.

Cet incident est dû au non-respect par le prestataire des procédures établies par le maître d’œuvre concernant l’usage d’une disqueuse sur une canalisation transportant du NH3.

La vanne de barrage disposée sur la conduite était en position ouverte car aucun travail ne devait être réalisé ce jour sur ladite canalisation. Ces vannes ont la particularité de disposer de capuchon d’étanchéité servant à contenir de petites fuites potentielles. Ce capuchon empêche de contrôler visuellement le positionnement de la vanne.

Le rejet à l’atmosphère est estimé à 120 kg de NH3.