Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une usine agroalimentaire, un feu se déclare vers 8 h sur une friteuse industrielle d’une capacité de 5 t d’huile. Un employé donne l’alerte tandis qu’un autre prévient l’équipe de secours du site qui maîtrise le sinistre à l’aide d’extincteurs en 15 min. Le feu est sous contrôle à l’arrivée des pompiers. Ces derniers refroidissent la friteuse avec 2 RIA de l’établissement. L’alarme incendie a été déclenchée et les 250 employés sont évacués. Les énergies sont coupées, les pompiers ventilent le bâtiment. La température de l’huile descend à 25 °C. La friteuse est ouverte et vidangée. En fond de cuve, la température est de 60 °C, ce qui est normal d’après l’exploitant. Parmi les 17 employés qui sont intervenus, 6, présentant des symptômes de vomissements, céphalées, sont transportés à l’hôpital d’où ils ressortent l’après-midi.

L’exploitant avait prévu de remplacer cette friteuse par une nouvelle déjà construite sur le site, durant l’été. Elle devait être arrêtée à la fin de la semaine. Le départ de feu a eu lieu sur l’épurateur qui a pour fonction d’épurer l’huile de friture en retirant les particules de frites. Selon l’exploitant, cet équipement faisait l’objet d’un entretien rigoureux.

Les dégâts matériels sont circonscrits à la friteuse et ses équipements annexes. Les flammes ont noirci la toiture au droit de la friteuse. Le sinistre génère des pertes d’exploitation : la ligne concernée est arrêtée et l’autre ligne (ligne 2) arrêtée elle aussi ne redémarre que l’après-midi. L’exploitant estime à 1 500 t la quantité de frites non produite.

Un autre départ de feu, avait eu lieu en 2016 sur la hotte de la friteuse de la ligne 2.

Aucune hypothèse concernant la source d’ignition n’étant établie et la matière combustible n’étant pas clairement identifiée, l’inspection des IC demande à l’exploitant de solliciter l’avis d’un spécialiste dans le domaine des risques industriels pour ces 2 incendies portant sur :

  • l’analyse des causes ayant engendré le feu du 26/06/2017 ;
  • l’analyse des causes ayant engendré un départ de feu en 2016 ;
  • l’analyse du fonctionnement des friteuses des lignes 1 et 2 en régime permanent et en régime transitoire (démarrage, arrêt…) précisant les conditions à respecter pour éviter tout incendie.