Pollution
Humain
Environnement
Economique

À 16h42, un agent d’astreinte, prévenu par alarme, découvre que le débit de restitution à l’aval d’un barrage est de 4,5 m³/s pour une consigne à 3,5 m³/s. Il se rend sur place et constate que le débit relâché a fluctué de manière incontrôlée durant 5 minutes, avec une pointe à 7,2 m³/s. Il identifie que des manœuvres non souhaitées de la vanne de restitution, de type jet creux de diamètre 600 mm, en sont à l’origine. Il place la vanne en position de commande manuelle. Aucun dommage aux tiers n’est constaté.