Pollution
Humain
Environnement
Economique

À 8h26, un tunnel souterrain s’effondre dans un site de stockage de déchets nucléaires. Cet ancien site de production de plutonium est utilisé pour entreposer des matières radioactives. Un affaissement du sol sur une zone de 6 m par 6 m environ est découvert par les employés. Les 5 000 employés du site sont confinés. L’exploitant ne détecte pas d’augmentation significative de la radioactivité. Une partie des employés quitte le site en début d’après-midi. Un mélange de terre et de sable est déversé par camions sur la zone d’effondrement.

Le tunnel de 110 m de long, en bois et en béton, se situe à 2,40 m de profondeur. Il a été scellé dans les années 1990, avec à l’intérieur 8 wagons de matériel contaminé. L’affaiblissement de la structure du tunnel, notamment les parties en bois, pourrait être en cause. Selon la presse, une étude de 1991 montrait qu’une altération des propriétés mécaniques du bois était attendue, avec une perte de résistance de 40 % en 10 ans. Une seconde hypothèse est celle de vibrations engendrées par des travaux routiers à proximité.

Le gouvernement demande à l’exploitant :

  • d’évaluer le risque de rupture du reste du tunnel et du second tunnel du site ;
  • d’établir un plan d’action pour assurer la sécurité des 2 tunnels et éviter tout rejet de matière contaminée ;
  • proposer un plan d’élimination totale des déchets présents.