Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 9h40, un feu se déclare sur une ligne de conditionnement de produits pharmaceutiques, le week-end alors que l’exploitation est en arrêt. L’alerte est donnée par un dispositif de détection automatique. L’exploitant alerte les pompiers.

Les eaux d’extinction sont confinées, puis traitées par la station d’épuration du site.

La ligne de conditionnement n’est plus utilisable pour plusieurs mois. Le personnel est réaffecté à d’autres postes dans l’exploitation. Les fumées d’incendie ayant causé la contamination des locaux, une société spécialisée en réalise la décontamination. Plusieurs salles blanches sont nettoyées, décontaminées et requalifiées.

L’incendie trouve son origine au niveau de l’aspirateur de la thermo-formeuse de la ligne de conditionnement. La veille, une coupure d’alimentation électrique a lieu. Lors du retour de l’alimentation, l’aspirateur de l’appareil se met en fonctionnement. Il était en mode “ON”, en lien avec une opération de nettoyage en cours avant la coupure. Après la coupure, le personnel de l’exploitation occupé à sécuriser la production, n’a pas remarqué le redémarrage de l’aspirateur. De plus, le retour de l’alimentation ayant lieu peu avant la fin du poste, les employés ont quitté l’exploitation immédiatement après les opérations de sécurisation. L’aspirateur de la thermo-formeuse a donc fonctionné pendant 12 h. Ce fonctionnement, combiné à un défaut de conception ou un encrassement, non vérifiable du fait de l’incendie, entraîne une surchauffe de l’aspirateur (composé de nombreuses pièces en matières plastiques) puis le départ de feu. Celui-ci s’est ensuite propagé aux autres pièces en plastique de la thermo-formeuse.

L’exploitant met en place les actions correctives suivantes :

  • mise en place d’une alimentation électrique de secours pour palier toutes les conséquences d’une coupure électrique ;
  • équipements remplacés pourvus de sécurités thermiques et électriques et contrôlées par l’exploitant ;
  • mise en place d’une procédure pour éviter les dysfonctionnements pouvant mener à un incendie. Après une coupure électrique, aucun système ne pourra redémarrer sans une intervention humaine et après exécution d’une série de vérifications. Des vérifications systématiques seront également réalisées par les opérateurs sur leur poste de travail lors de la fin de leur poste (check-list).