Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 3 h, dans un centre de regroupement et tri de déchets industriels, un feu se déclare au niveau d’un stockage de déchets des activités économiques. L’incendie se propage à un stockage de papiers kraft puis à des véhicules hors d’usages (VHU) dépollués. Le site est fermé au moment des faits. Une personne extérieure donne l’alerte. Les pompiers interviennent avec de l’eau et de l’émulseur. Les grutiers de l’exploitation déplacent les carcasses de véhicules afin de limiter la propagation du sinistre. L’incendie est maîtrisé vers 9h30 et l’intervention se termine vers 11 h.

L’exploitant ferme la vanne d’évacuation des eaux de ruissellement pour confiner les eaux d’extinction sur le site. En raison d’un défaut d’étanchéité de cette dernière, une partie des eaux se déverse dans le CANAL DU CENTRE. Vers 17 h, l’exploitant met en place un obturateur pour pallier le défaut d’étanchéité de la vanne et confiner les eaux d’extinction qui sont pompées et traitées par une entreprise extérieure.

Aucun bâtiment ou équipement n’a été endommagé. L’incendie détruit 60 VHU, 30 t de DIB et 60 t papier kraft usagé. Les DIB et papiers impactés sont envoyés en installation de stockage. Les VHU brûlés sont broyés sur le site. L’activité de l’entreprise reprend partiellement à 14 h.

Selon l’exploitant, l’incendie aurait été initié par la projection d’étincelles à proximité des déchets non dangereux, liées au frottement contre le sol du godet de la chargeuse ou d’un balais métallique, pendant la journée de travail précédente. Le départ de feu a été favorisé par les conditions atmosphériques sèches et chaudes des jours précédents.