Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare vers 12h20 sur un transformateur 63 kV / 20 kV d’une usine d’articles en fils métalliques à l’arrêt depuis 2 mois. Sur le site, 2 lignes 63 kV arrivent au niveau d’une installation appelée “jeu de barres”. Il s’agit d’un dispositif de connexions très haute tension, pilotable à distance par le service de l’électricité. Les commandes à distances ne fonctionnent que si le réseau 20kV de l’exploitant est opérationnel. Le transformateur et le réseau 63kV se situe à l’extérieur. Le réseau 20 kV de l’exploitant arrive dans un local fermé qui renferme des batteries de condensateurs, des connecteurs, des dispositifs de commandes, la gestion des alarmes.

Une intervention compliquée

Le dysfonctionnement du réseau 20 kV empêche les services de l’électricité de couper le courant au niveau du jeu de barre. Le service de l’électricité est obligé  de couper l’alimentation de la ligne 63 kV bien en amont de l’entreprise. Une entreprise SEVESO, co-alimentée par cette même ligne, ne peut être privée d’électricité brutalement. La société d’électricité attend donc 2 h, le temps de la mise en sécurité des machines de l’usine SEVESO voisine, avant de couper l’alimentation. Cette coupure ne semble pas avoir eu d’impact sur la société voisine.

Par contre, l’arrêt de l’alimentation entraîne un dysfonctionnement des organes de sécurité du site sinistré (alarme, sprinkler) alors qu’il dispose encore d’un stockage de produits chimiques. La surchauffe du transformateur entraîne un rejet d’huile. Les terres situées autour du transformateur sont excavées. Les dégâts s’élèvent à plusieurs milliers d’euros.

Les causes de l’accident sont encore à déterminer

Une opération de maintenance était en cours sur un des transformateurs. Un court-circuit aurait eu lieu sur le réseau 20 kV. Le transformateur 63 kV / 20 kV aurait chauffé en raison de ce court-circuit sur le réseau en aval. L’huile de refroidissement aurait alors surchauffé créant une surpression évacuée par la soupape avec projection d’huile.

Les mesures prises par l’exploitant

Une société de gardiennage effectue des rondes le temps de la remise en route de l’alimentation électrique. Il recherche un groupe électrogène triphasé pour faire fonctionner la chaudière, les réseaux informatiques et téléphoniques, les alarmes et les installations du poste de gardiennage.