Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une unité de méthanisation agricole, un phénomène de moussage intempestif se produit au niveau du digesteur. La mousse déborde dans les fosses de l’unité. Le merlon de rétention n’étant pas terminé, 20 m³ de mousse s’écoulent et polluent un ruisseau en contrebas. Une alarme se déclenche à 4h30. L’exploitant utilise un produit dédié afin de stopper le phénomène de moussage dans le digesteur. Deux barrages sont installés sur le ruisseau. L’exploitant envoie de l’eau pour diluer la pollution. Il pompe 130 m³ au niveau des 2 barrages dont 75 m³ d’eau claire utilisée pour le nettoyage.

Le froid est à l’origine de l’accident. L’eau de condensation, contenue dans le circuit d’air comprimé assurant le maintien et l’étanchéité de la bâche du digesteur, a gelé.  Les soupapes de sécurité des fosses de l’unité de méthanisation se sont bloquées entraînant une montée en pression jusqu’à ce que la bâche s’arrache. La réaction se déroulant au sein du digesteur est alors passée en mode aérobie et la formation de mousse s’est amplifiée jusqu’à provoquer un débordement.

Suite à l’accident, l’exploitant :

  • met en place un merlon de terre afin de bloquer tout débordement ;
  • met en place du glycol dans les soupapes de sécurité pour éviter le gel ;
  • met en place un système de purge automatique en bout de circuit pneumatique.