Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 4h30, un feu se déclare sur une batterie de condensateurs électriques dans une fonderie. L’incendie se propage au groupe électrogène “usine”. Les pompiers coupent une ligne électrique. Pour la journée, 60 à 80 personnes sont en chômage technique. L’incendie se propage via les caniveaux en suivant les câbles électriques non isolés. Le groupe électrogène est coupé et l’usine est plongé dans le noir. Les chefs d’équipe ne font pas évacuer l’usine du fait de l’absence de signal. Les réseaux de téléphone et de WI-FI sont hors-service. Le groupe électrogène de la partie fusion est mis en route mais avec plusieurs difficultés du fait de la coupure électrique usine : pompe d’alimentation au fioul du groupe électrogène de la fusion hors-service et pompe d’alimentation en eau d’extinction, en provenance de l’étang, hors-service.

L’exploitant prévoit :

  • d’isoler l’ensemble des passages de câbles électriques des transformateurs ;
  • un kit secours avec l’achat d’un petit groupe électrogène portatif de secours et plusieurs talkies ;
  • un bouton d’arrêt d’urgence du groupe électrogène usine à l’extérieur du bâtiment ;
  • une vanne manuelle pour couper l’arrivée de fioul du groupe électrogène.

Un système d’alarme secouru est mis en place ainsi qu’une procédure d’évacuation associée.