Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un bain à base de cyanate de potassium entre en ébullition et envoie des projections à l’extérieur du bain dans un atelier de traitement de surface. Les projections, au contact de l’eau de la cuve située en-dessous du bain, dégagent des vapeurs toxiques. Les 74 personnes présentes sont évacuées. Une ventilation par moyen naturel est mis en place. Une employée est légèrement intoxiquée. L’activité sur le reste du site reprend quelques heures après l’intervention des pompiers.

Le bain a chauffé excessivement du fait de la défaillance de la canne fusible du bain. Celle-ci avait subit un choc contre un porteur et ne fonctionnait plus. Par ailleurs, la sonde de température permettant l’arrêt de la chauffe du bain, ayant été oubliée à l’extérieur du bain par un opérateur, n’a pas fonctionnée. La formation de cet opérateur n’était pas terminée.

L’exploitant prévoit de reprendre la formation de l’opérateur et de mettre en place un contrôle de maintenance trimestriel des cannes fusibles en plus d’un contrôle visuel hebdomadaire. Il prévoit également la mise en place d’une meilleure protection de la canne fusible et un système de démarrage de la chauffe conditionné au contrôle de présence des sondes et des cannes fusibles dans les bains.