Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 4 h, au cours d’un épisode de vents violents, les 3 pales d’une éolienne chutent au sol. L’exploitant collecte les morceaux de fibre de carbone répartis autours du mat de 40 m de l’éolienne. Des impacts sur le mat sont visibles. Il met en place des barrières et un gardiennage pour en sécuriser l’accès.

L’éolienne, de 600 kW mise en service en 2002, était à l’arrêt pour maintenance suite à la casse totale de son arbre lent quelques jours auparavant. Cette rupture a eu pour conséquence le désaccouplement du rotor avec le multiplicateur, donc de rendre inopérant le frein mécanique. Bien que mise en position de sécurité (parallèle au vent et aérofrein des pales activé), les vents à 25 m/s ont provoqué la rupture des pales à cause d’une vitesse de rotation excessive.

Pour comprendre les raisons de la casse de l’arbre lent, l’exploitant investigue 2 pistes :

  • faiblesse de la structure de la pièce elle-même ;
  • rotation de la pièce dans des conditions d’alignement non parfaites.

L’exploitant réalise des contrôles sur les autres installations de son parc. Aucune anomalie n’est décelée.