Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 15h30, une explosion, suivie d’un départ de feu, se produit au niveau des installations d’alimentation de  l’incinérateur à biomasse d’une usine de fabrication de stratifiés. Plusieurs trappes de convoyeurs sont soufflés. Certaines endommagent le bardage du bâtiment au passage. Les fixations de 2 convoyeurs, solidarisés par entretoise, sont arrachées du mur mitoyen du silo. Un feu se déclare au niveau du groupe hydraulique des briqueteuses et au niveau des silos. L’incinérateur ne présente pas de dégâts apparents.

L’exploitant déclenche son POI. Les secours mettent en place un périmètre de sécurité autour du site. Le personnel, 55 personnes, évacuent le site. Les gendarmes coupent et dévient la circulation de la D660. L’exploitant déclenche l’arrêt manuel de toutes les utilités du site conformément aux procédures. Le déclenchement de cet arrêt d’urgence entraîne l’arrêt du sprinklage activé dans un des silos. Les pompiers circonscrivent l’incendie vers 18h15 à l’aide de 3 lances. Le silo est noyé avec une lance à mousse. Les eaux d’extinction incendie s’infiltrent dans le sol car la zone sinistrée se situe en aval du bassin prévue pour la collecte de ces eaux. Un opérateur de la chaufferie, choqué, est transporté à l’hôpital. Il en ressort en fin de journée.

L’exploitation de cette installation de chaufferie était précédemment sous-traitée. Elle a été reprise par l’exploitant l’année précédent le sinistre. Le transfert de la biomasse et des broyats qui se fait gravitairement est propice à la génération de poussières. Actuellement les convoyeurs ne font pas l’objet de nettoyage spécifique. Ils ne sont pas équipés de système d’aspiration de poussières. Les silos et les convoyeurs ne sont pas équipés de système permettant de détecter un point chaud.

Deux feux de silos ont eu lieu sur ce site en 2015 (ARIA 48241 et ARIA 46648) et une explosion similaire en 2014 (ARIA 45278).