Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 17 h, dans un centre de traitement des déchets métalliques, une explosion se produit au niveau d’un broyeur. Le bruit de l’explosion est perçu par les riverains. Le broyeur est mis à l’arrêt et le dispositif d’arrosage est déclenché par un employé.

L’installation est arrêtée. La colonne de rejet de l’aspiration du broyeur est endommagée. La partie basse de la colonne (située après la filtration, à hauteur du silencieux) s’est éventrée suite au souffle de l’explosion. Le fabricant/installateur du dispositif d’aspiration retire le silencieux. Les pièces de rechange sont disponibles sous 4 semaines.

L’exploitant n’est pas autorisé à remettre en service le broyeur avant d’avoir identifié la cause de l’événement. Des investigations sont réalisées à l’intérieur du broyeur, au niveau des matières présentes dans le broyeur ou en étant sorties peu de temps avant l’explosion, et au niveau du dispositif détruit. Une corrosion relativement importante est constatée au niveau du dispositif silencieux endommagé par l’explosion. Celui-ci n’a pas supporté le souffle de l’explosion dans le broyeur.

Selon l’exploitant, l’explosion serait due à la présence intempestive parmi les déchets à broyer d’un obus ou d’une bouteille de gaz. Les matières broyées au moment de l’événement étaient des déchets de platinage en provenance de différents sites de collecte. Des débris de métal, susceptibles d’être des parties d’obus, ont été retrouvés dans les résidus en sortie de broyeur. L’explosion est survenue après 2h30 de fonctionnement du broyeur, alors que celui-ci avait été à l’arrêt pendant la période des congés de fin d’année. Un entretien avait été réalisé.