Pollution
Humain
Environnement
Economique

Vers 6h30, un feu se déclare dans une installation de stockage de déchets non dangereux. L’incendie concerne 100 m². Un conducteur d’engin étale de la terre sur la zone concernée. Les pompiers arrosent abondamment la zone à l’aide de lances incendie. L’intervention se termine vers 15 h.

Le feu étant resté en surface, il n’y a eu aucune atteinte à l’intégrité de la membrane d’étanchéité (10 m entre les déchets et la membrane à cet endroit).

Les apports de déchets sont interdits pendant la journée de l’événement. Ils sont détournés vers une autre installation de stockage.

Les fortes chaleurs des jours précédents pourraient être à l’origine du départ de feu. L’exploitant met en place des rondes de surveillance pendant les week-ends de fortes chaleurs.

Plusieurs défaillances ont compliqué l’intervention des pompiers :

  • un manque de signalisation a ralenti leur mise en place ;
  • la réserve incendie de 350 m³ était quasiment à sec et n’a donc pu être utilisée alors qu’elle était la plus proche du sinistre ;
  • les brides des prises d’eau du bassin de 2 000 m³ étaient montées à l’envers, empêchant l’utilisation d’une des prises d’eau.

Par ailleurs, contrairement aux exigences de l’arrêté préfectoral d’autorisation, la zone en cours d’exploitation n’était pas équipée d’un système de détection incendie automatique.